L'ostéopathie c'est quoi ?

L’ostéopathie est une méthode de soin qui a pour but d’identifier et de traiter les restrictions de mobilité qui peuvent affecter l’ensemble des structures composant le corps humain.Toute perte de mobilité des articulations, des muscles, des ligaments ou des viscères peut provoquer un déséquilibre de l’état de santé. L’ostéopathie prévient et soigne de nombreux troubles physiques mais agit également sur les plans nerveux, fonctionnel et psychologique.
La particularité de cette méthode thérapeutique est de se fonder sur une approche globale de l’individu, ainsi que sur une connaissance solide de l’anatomie et de la physiologie.

Le diagnostic ostéopathique se fonde sur un interrogatoire et un examen approfondis du patient ainsi que de ses antécédents médicaux, ceci afin de :

- Déterminer les indications et contre-indications au traitement ostéopathique, priorité étant faite à la sécurité du patient,
- Apprécier le patient dans son ensemble,
- Retracer son parcours, celui de sa douleur et de trouver la cause de celle-ci.

Le quotidien du patient a aussi son importance. Ses postures habituelles, l'impact de son emploi, les stress rencontrés, l’ergonomie de son poste de travail, ses postures habituelles...sont autant de causes de douleurs pour mieux comprendre les troubles ou maux qu'il peut rencontrer et lui apporter des réponses thérapeuthiques sur mesure.
Quelques questions que vous nous posez souvent :
Les ostéopathes sont ils reconnus en France ?
L’ostéopathie est reconnue par l’Etat depuis février 2002, et la formation a été encadrée en 2007 par les décrets du Ministère de la Santé puis renforcée en 2014 pour parvenir à un cursus en 5 années. La formation d'enseignement supérieur post Bac en 4860h s'articule entre théorie, pratique et clinique, pour permettre le meilleur apprentissage et une approche médicale. Depuis plusieurs années, de nombreuses mutuelles reconnaissent également les bienfaits de l'ostéopathie en remboursant une partie des soins en se basant sur l'efficacité et les résultats concrets.
Quelle est la différence entre un kinésithérapeute et un ostéopathe ?
La différence primordiale entre ces deux professions est l’élaboration par l’ostéopathe d’un diagnostic ostéopathique spécifique visant à retrouver les causes de la douleur dans une approche holistique.
L’ostéopathe s'inscrit en consultant de premier ordre dans la chaîne de santé (sans passage par le médecin pour prescription), c’est-à-dire qu’il a la responsabilité d’établir un diagnostic d’exclusion visant à réorienter le patient en cas de contre-indication à la manipulation. Il travaille donc en étroite collaboration avec le corps médical.
Est-ce obligatoire de faire craquer le patient ?
L’ostéopathe dispose de techniques diverses permettant d’adapter le traitement à son patient. Certaines écoles forment à une vision holistique et le cracking n'est en rien une obligation. Il est même recommandé de préparer les tissus du patient pour aborder la technique en douceur, sans craquement. L'ostéopathe n'est pas un chiropracteur. 
Il est même évident que le traitement d’une personne âgée, d’une femme enceinte, d’un enfant ou d’un sportif différeront par leur approche ainsi que par la technicité.
Ces techniques exclusivement manuelles et non intrusives, c’est-à-dire sans contrainte sur les articulations ont pour but de restaurer la mobilité sans faire mal.
Quand consulter un ostéopathe ?
La consultation d’un ostéopathe peut avoir différents objectifs :


– soulager une douleur d’apparition récente

– prendre en charge des douleurs chroniques ressenties parfois par le patient depuis plusieurs années

 – assurer un suivi, par exemple pour la préparation ou la récupération chez les sportifs

– prévenir l’apparition des douleurs, de troubles de différentes sortes, articulaires, digestifs, et cela à n’importe quel moment de la vie.
Que soigne-t’on avec l’ostéopathie ?
Cette médecine manuelle s’adresse à une patientèle large car elle offre une solution à de multiples troubles du corps.

Il s’agit d’abord de soulager les douleurs de toutes sortes : douleurs articulaires, maux de tête, acouphènes, vertiges, douleurs digestives ou en lien avec le petit bassin, en dehors des douleurs liés à un traumatisme important et induisant des fractures ou une rupture des tissus.

De plus, l’ostéopathie s’intéresse aux troubles des différents systèmes composant le corps humain (système digestifs, neuro-végétatif, neurologiques ou hormonal).
N’intervenant qu’avec ses mains, l’ostéopathe cherche à rétablir l’équilibre entre ces systèmes ou structures afin de favoriser l’état de santé du patient.
L’ostéopathe ne « soigne » pas les pathologies organiques répondant de la médecine allopathique, et si l’interrogatoire permet de suspecter une perturbation de cet ordre, l’ostéopathe réorientera le patient vers le médecin traitant.